);

Mission Transport et Hydrogène

24 au 28 juin 2019
Tokyo et Seoul

LE MARCHE DE L’HYDROGENE AU JAPON

Pour casser la dépendance du pays aux énergies fossiles, qu’il importe en totalité, le gouvernement japonais soutient les industriels qui tentent de bâtir l’une des premières ‘sociétés de l’hydrogène’ de la planète. En mars, l’Etat a promis de prendre en charge une importante partie du coût des nouvelles stations hydrogène que va déployer, dans l’Archipel, le nouveau consortium ‘Japan H2 Mobility’, emmené par Toyota, Honda, Nissan mais aussi JXTG Nippon Oil & Energy ou encore Air Liquide.

Ces entreprises espèrent construire 80 nouveaux sites de recharge d’ici 2021, en complément à la centaine de stations déjà en opération.

 

LE MARCHE DE L’HYDROGENE EN COREE

Afin d’accélérer le développement de la filière hydrogène dans la mobilité, le gouvernement coréen va investir 2 milliards d’euros au cours des cinq prochaines années.

En pratique, le plan souhaite encourager la mise en place de partenariats public-privé avec un objectif de déploiement de 310 stations et 15 000 véhicules à hydrogène à travers le pays d’ici à 2022.

 

Participer à la mission, c’est bénéficier :

– D’un programme de rendez-vous collectifs avec des interlocuteurs ciblés (industries, centre de R&D, clusters, universités, etc.) mais également des rendez-vous B2B avec des partenaires potentiels.

– D’évènements de networking avec l’écosystème du secteur.

 

Programme détaillé ici.

Contact: magali.jouve@cara.eu