Transport aérien guidé

The current mobility challenges largely concern public transport and the major role it plays in travel within the major French cities. This is in keeping with a context that is still strongly marked by the use of private cars to serve city centers and suburban areas.

En 2009, la première loi issue du Grenelle de l’environnement a identifié le transport aérien guidé en milieu urbain comme une piste de développement pour les villes françaises.

Le manque d’expérimentations françaises en milieu urbain et d’évaluations de premières réalisations constitue actuellement un obstacle à la promotion de ce système en zone hors montagne.

Les enjeux de l’insertion en milieu urbain :

Réglementation technique du transport aérien guidé

Ce type de transport entre dans le cadre de la réglementation technique des remontées mécaniques, confortée par un cadre européen et basée initialement sur le retour d’expérience de systèmes en service principalement en montagne.

De nombreuses contraintes techniques sont fixées réglementairement (implantation et hauteur des pylônes, emprise au sol, implantation des gares, survol, vitesse, incendie…) et sont relativement figées dans les arrêtés. Ces arrêtés n’interdisent cependant pas de déroger à certains principes, sous réserve de pouvoir démontrer que la sécurité est parfaitement préservée. Initialement, les textes réglementaires n’étaient pas adaptés au transport aérien guidé en milieu urbain qui observe des contraintes d’insertion plus complexes, le Code de l’urbanisme n’étant pas le même qu’en zone de montagne. La réglementation technique vient d’être adaptée pour répondre à ces nouvelles problématiques urbaines.

Impacts du transport aérien guidé

Acoustique

L’implantation d’un transport aérien guidé suscite des inquiétudes relatives aux nuisances sonores qu’il va créer pour les riverains. La population montre des a priori forts sur les nuisances sonores, peut-être liés aux appareils de montagne, souvent plus anciens, entretenus moins régulièrement qu’en milieu urbain, ou encore à l’environnement spécifique des zones de montagne (résonance, fond sonore plus faible).

Photo transport par câble

Paysager

L’adaptation du TPC en milieu urbain est beaucoup plus sensible que dans les stations de ski en hiver où les installations sont bien assimilées. Les notions de « défiguration » et d’impact négatif sur le paysage sont des obstacles avancés par les opposants au transport aérien guidé.

Environnemental

Même si le milieu urbain présente moins de fragilités environnementales que les zones de montagne, les projets TPC traversent des milieux naturels et peuvent impacter la faune et la flore. Des études d’impact environnemental sur les milieux biophysiques et humains sont donc nécessaires, et sont à assortir de mesures d’atténuation ou de formules compensatoires.

En ville, il faudra prévoir cependant le traitement du survol de zones boisées qui peut imposer, suivant la hauteur, le déboisement en prévention du risque incendie.

Economique

La dimension économique relève, entre autres, de deux problématiques majeures :

la question du rapport entre le service et le coût, mais également l’impact sur le quartier et l’habitat.

Les coûts d’investissement d’un système de transport aérien guidé ne peuvent pas être comparés de manière brute à ceux d’un mode de transport au sol. Les différents systèmes ne rendent pas les mêmes services, le TPC permet un franchissement de coupures urbaines que ne permettent pas les autres modes de transport au sol sans ouvrage d’art.

Besoin de compétences et d’organisation

Historiquement, les fabricants réalisent des installations de montagne qu’ils proposent en produits standardisés. De leur côté, les collectivités et les acteurs du transport urbain sont peu familiers avec les technologies TPC. Il est alors nécessaire de développer et construire une connaissance mutuelle entre acteurs. Il est plus complexe pour les constructeurs de travailler sur des projets urbains que sur des projets en montagne où l’implantation est souvent plus simple et le contexte favorable. Les constructeurs de transport aérien guidé doivent développer une culture d’anticipation nécessaire sur les projets de transport urbain et collaborer avec les différents acteurs du territoire. De fait, en milieu urbain, les constructeurs interviennent sous forme de groupement avec des partenaires ayant l’expérience des TC urbains et des travaux publics.

Pour développer ce marché et concevoir ces nouveaux produits urbains, les constructeurs investissent en recherche et développement. Ils ont pris conscience de cette nécessité et élaborent des stratégies d’alliance avec d’autres partenaires industriels ou concepteurs afin de perfectionner les installations urbaines et leur traitement architectural, et de développer de nouveaux concepts.

Des partenariats sont déjà public comme celui de Doppelmayer avec Urban Concept et de Poma avec Eiffage et la RATP qui a donné lieu à un nouveau concept breveté de transport aérien guidé urbain.

Dimension sociale

Indépendamment de la faisabilité du système de transport aérien guidé en milieu urbain se pose la question de l’acceptabilité sociale pour un mode de transport atypique autour duquel gravitent des idées reçues.

Malgré une communication large autour de la fiabilité et du faible taux de mortalité, ces éléments semblent insuffisants pour rassurer la population. Cela reste une problématique prégnante, un sujet majeur dans la dimension sociale.

Le passage à proximité des parcelles privées et l’intrusion visuelle sont les points négatifs évoqués par la population lors d’une présentation d’un projet de transport aérien guidé.

De New York à Constantine, de Medellín à Brest, les transports par câble aériens urbains se développent dans le monde. Ils permettent de franchir fleuves et collines et de désenclaver les habitants des quartiers isolés. Au regard de ses performances en matière de franchissement de coupures urbaines et de dénivelé, il constitue une réponse de transport innovante et complémentaire aux réseaux de transports terrestres. Il s’adapte à de nombreux contextes et semble avoir toute sa pertinence pour certaines dessertes, mais doit se limiter à certaines configurations pour être compétitif.