DBCATCH : Un radar qui réduit les nuisances sonores des véhicules

Les acteurs du projet DbCatch

Le projet DbCATCH est porté par MicrodB. Cette entreprise, créé en 1994, est spécialisée dans l’identification des sources de bruits. Les secteurs du transport et des biens de consommation avec une forte contrainte acoustique sont ses premiers clients.

En 2007, MicrodB rejoint le Groupe Vibratec. Fortes de l’alliance de leurs expertises respectives en acoustique et en vibration, elles densifient leur recherche et développement et mutualisent leurs ressources.

MicrodB a aussi un réseau académique et institutionnel pour soutenir sa R&D. Petits et grandes entreprises bénéficient de son savoir-faire dans le process d’industrialisation.

Les ingénieurs de Microdb apportent les dernières innovations en matière de traitement et de techniques de mesure grâce à des collaborations avec des universités et des grandes entreprises du transport.DÉCOUVREZ MICRODB

La suite du logiciel SimCenter de chez SIEMENS, pour la localisation des sources acoustiques, est un produit MicroDB.

Le projet DbCatch

Les motos fond du bruit, le projet DbCash souhaite e lutter contre les nuisances sonores.

Dans l’amendement n°2984 sur la loi d’orientation des mobilités n°1974, « Un décret en conseil d’Etat fixe la procédure pour l’expérimentation de la constatation des niveaux d’émissions sonores des véhicules par des appareils de contrôle automatique… ».LA LOI D’ORIENTATION DES MOBILITÉS

DbCatch va contribuer sur le territoire régional à la mise au point d’une réglementation de la mesure de bruit de passage. L’objectif du projet est de lutter contre les nuisances sonores notamment liées au pic de bruit associés à quelques types de véhicules (2 roues ou grosses cylindrées). Le projet vise également à amener une baisse de bruit global lié à la circulation.

Le projet expérimentera, en milieu urbain, un prototype de « radar acoustique ». Le prototype développé et testé durant le projet mesurera et transmettra le niveau de bruit au passage d’un véhicule.

A l’issue de ce projet, le prototype auras permis de valider le levée des principaux verrous technologiques, définir les limites de fonctionnement, l’impact d’un tel dispositif et de collecter les premières bases de données.

La communication autour du projet aura également permis de préparer les populations à la mise en œuvre de ce dispositif.

Pourquoi ?

Dans ce contexte législatif favorable, le projet réunit des acteurs locaux pour préparer un outil et arriver les premiers sur le marché d’envergure européenne. En effet, les expérimentations se multiplient dans différents pays.

Comment ?

Une moto le projet DbCash souhaite e lutter contre les nuisances sonores.

La difficulté pour DbCatch est de s’assurer que le bruit mesuré est bien lié au véhicule, et que son niveau provoque une gêne susceptible d’être verbalisée. Les essais intègreront, pour cela, d’autres capteurs physiques pour valider les conditions de mesure. La recherche de critère par classification des véhicules permettra de donner des premiers indicateurs de seuil de bruit. Cette expérimentation sera accompagnée d’une enquête de terrain pour mesurer l’impact subjectif et objectif de ce dispositif.

Et CARA dans le projet DbCatch

Le projet DbCatch est une réponse à l’appel à projet R&D Booster 2020 (région Auvergne-Rhône-Alpes). Cet appel à projet vise à promouvoir les projets collaboratifs de R&D (recherche & développement) en réponse à un enjeu de développement de nouveaux produits, procédés ou services.  L’objectif principale est la mise sur le marché à court ou moyen terme.

CARA à accompagner le projet DbCatch, via la mise en relations d’acteurs, jusqu’à la labellisation. Enfin l’équipe innovation du pôle a su apporter son expertise jusqu’au dépôt du projet à l’appel R&D Booster 2020. Le projet DbCatch s’inscrit au sein du programme de recherche CARA Mobilité, Pratiques & Gouvernance. Ces domaines d’expertise sont variés, tels que le MAAS (un moyen de simplifier l’expérience urbaine), le VAC (véhicule autonome & connecté), les mobilités actives, les nouvelles mobilités et la logistique urbain.  Il vise à explorer ses domaines d’expertise pour se rendre compte.