Twinswheel sur le devant de la scène des véhicules autonomes : expérimentation CARRETA

  • Zoom sur
  • Véhicule Autonome

Le véhicule autonome (VA) est porteur de promesses à la fois technologiques, sociales, économiques et environnementales. S’il suscite un certain engouement, le véhicule autonome est aujourd’hui en phase d’expérimentation. L’expérimentation CARRETA, lancé le 17 septembre 2021, au sein de la Métropole de Montpelier, vise à utiliser des véhicules autonomes pour aider les facteurs et décongestionner les centres-villes.

Une expérimentation de véhicules autonomes

L’expérimentation CARRETA vise à tester une solution logistique afin de réaliser des livraisons sur la voie publique par de petits véhicules électriques autonomes : des droïdes !

L’expérimentation CARRETA (charriot en Occitan) est issue du projet Sécurité et Acceptabilité de la conduite et de la Mobilité autonome (SAM). Elle est la seule dédiée à la logistique urbaine.

On n’est pas dans le tournage d’un film de science-fiction, nous sommes dans une première en France à Montpellier

Michaël Delafosse, Président de Montpellier Méditerranée Métropole

La première phase du projet a débuté le vendredi 17 septembre, dans le quartier d’Antigone à Montpellier. Pendant les 36 prochains mois, des véhicules autonomes participeront à des missions de livraisons de colis et de courriers pour La Poste et de livraison de produits alimentaires pour STEF, au sein du quartier Antigone, puis dans le cœur historique.

Les véhicules autonomes se déplacent à 6km/h

expérimentation Caretta véhicules autonomes
Copyrite : Actua.com

Dans un contexte d’explosion de la demande pour des livraisons à domicile, de congestion des centres urbains et des nuisances sonores qui ne faiblissent pas. L’expérimentation CARRETA vise à tester une nouvelle solution de transport : les véhicules autonomes comme un service de livraison urbain automatisé ; afin d’évaluer sa maturité ainsi que sa pertinence d’un point de vue technologique, environnementale, usuelle, économique, sociale et sociétal.

Ces droïdes portent de façon autonome des charges lourdes pour réapprovisionner les magasins et bureaux de Poste des centres-villes. Grâce à SAM-Carreta nous allons expérimenter plusieurs formes de droïdes avec des industriels afin de mieux comprendre l’acceptabilité, les attentes et les possibles business-model

Vincent Talon, Co-fondateur de Twinswheel

L’adhérent CARA SOBEN, à travers son projet Twinswheel développe et fabrique ses droïdes, de formes et de tailles différentes, en Occitanie. Leur but est d’accompagner des personnes dans le transport de charges lourdes ou les tâches répétitives. Les plus petits droïdes peuvent transporter des charges allant jusqu’à 40kg et les plus gros des charges de 500kg. Pour l’expérimentation de Montpellier, les robots pèsent 70 kg à vide et se déplaceront à 6 km/h. Ils seront systématiquement accompagnés, à quelques mètres de distance, d’un conducteur de sécurité.

Une expérimentation de 36 mois

Cette expérimentation d’une durée de 36 mois se déroule en trois phases dans le quartier d’Antigone puis dans le cœur historique de Montpellier. Lors des deux premières phases le véhicule roulera à vide et le but principal sera de collecter des données et de modifier éventuellement le comportement du robot selon les retours.

L’expérimentation Carreta — N. Bonzom / Maxele Presse

L’expérimentation Carreta en 3 phases

  • Dès le 17 septembre, la première phase du programme vise à valider l’ensemble des briques technologiques du véhicule logistique autonome pour valider sa sureté de fonctionnement ainsi que sa fonctionnalité, notamment sa capacité à cartographier, reconnaître les parcours définis et détecter les possibles obstacles.
  • En 2022, la seconde phase a pour objectif de valider le comportement du véhicule autonome vis-à-vis de son environnement de circulation et sa capacité à répondre aux contraintes opérationnelles relatives aux horaires, routes et autres spécificités des cas d’usages de La Poste et de la STEF.

Durant ces deux premières phrases, le véhicule roulera à vide dans les rues de Montpellier afin de collecter un maximum de données et d’adapter le comportement du véhicule en fonction du retour d’expérience.

  • La troisième phase consistera à réaliser un test grandeur nature, en conditions réelles d’utilisation. Le véhicule autonome de logistique transportera des marchandises pour valider sa pertinence pour les cas d’utilisations de la STEF et de La Poste.

Cette expérimentation permettra, d’évaluer l’intérêt et les impacts d’une logistique urbaine automatisée et donc de mesurer l’intérêt sociétal et économique ainsi que l’acceptabilité par les populations de l’utilisation de droïdes autonomes.

Et CARA dans tout ça ?

Le pôle de compétitivité CARA a en 2017 labellisé le projet TwinswHeel issu des activités de SOBEN.

Cette labellisation a permis au projet d’être financé par ADEME dans le cadre du programme Initiatives PME, qui a pour objectif d’accélérer le développement et le déploiement de technologies et de services innovants et à fort potentiel pour l’économie française.

Le Commissariat Général à l’Investissement (CGI), les Ministères et l’ADEME, mais également un ensemble de partenaires tels que les pôles de compétitivité, ont contribué à la réussite du dispositif et au développement économique de PME partout en France.

Presse.ademe.fr

En effet, CARA accompagne ses adhérents dans le but de les labelliser. Notre expertise est en premier lieu porté par notre équipe innovation.

Cette labellisation permet, d’apporter un poids, une légitimité supplémentaire aux projets quant à l’obtention d’un financement. Ces appels à projet dont nous sommes partenaires permettent le développement de projets innovants pour atteindre le développement économique.