France 2030 : la poursuite des engagement du PIA

  • Actualités CARA
  • Toutes filières

Rappel des ambitions et grands objets de France 2030

Annoncé par le Président de la République le 12 octobre  2021, France 2030 est un plan inédit d’innovation et d’industrie qui traduit une double ambition :

  • D’une part, transformer durablement des secteurs clés de notre économie (énergie, automobile, aéronautique, numérique ou encore espace) par l’innovation et l’investissement industriel ;
  • D’autre part positionner la France non pas seulement en acteur, mais bien en leader de l’économie de demain.

France 2030 a été pensé en concertation avec les acteurs économiques, académiques, locaux et européens, pour offrir dès à présent des moyens exceptionnels pour répondre aux défis écologiques, démographiques, économiques, industriels et sociaux d’un monde en perpétuelle évolution.  Il est aussi novateur par son ampleur, au total 54 milliards d’euros, dont 34 milliards d’euros de nouveaux crédits et 20 milliards d’euros du 4ème Programme d’investissements d’avenir voté en 2021.

Son pilotage est confié à M. Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement, nommé en conseil des ministres. Une gouvernance unifiée en interministérielle est également mise en place pour assurer un déploiement efficace des 54 milliards d’euros prévus. 

Enfin, le plan fixe 10 objectifs qui s’articulent autour de trois enjeux : mieux produire, mieux vivre et mieux comprendre notre monde :

  • Faire émerger en France des réacteurs nucléaires de petite taille, innovants et avec une meilleure gestion des déchets
  • Devenir leader de l’hydrogène vert
  • Décarboner notre industrie
  • Produire près de 2 millions de véhicules électriques et hybrides
  • Produire le premier avion bas-carbone
  • Investir dans une alimentation saine, durable et traçable
  • Produire 20 biomédicaments contre le cancer, les maladies chroniques dont celles liées à l’âge et de créer les dispositifs médicaux de demain
  • Placer la France à nouveau en tête de la production des contenus culturels et créatifs
  • Prendre toute notre part à la nouvelle aventure spatiale
  • Investir dans le champ des fonds marins

Les territoires sont appelés à exercer un rôle renforcé, notamment pour coordonner les priorités stratégiques, accroître les capacités de détection de projets innovants, pour encourager les acteurs émergents à se manifester, et pour renforcer l’accompagnement des entreprises (accès au dispositif, réponse aux difficultés, suivi réglementaire, foncier, immobilier d’entreprise,…). En contact étroit avec les services de l’État et leurs partenaires locaux, une attention particulière sera portée par le SGPI et le SIG à la valorisation locale des bénéficiaires et à l’illustration de l’attractivité des territoires.

Présentation de France 2030

Les deux premières pièces jointes replacent le dispositif au sein des actions déjà engagées depuis 10 ans par le SGPI, notamment au sein du programme des investissements d’avenir, maintenant complètement intégré dans France 2030, et précisent la définition d’acteurs émergents et la maquette du plan.

Ce grand plan d’investissement public est voué à réindustrialiser la France et à accélérer la recherche pour « faire émerger les champions de demain ». Le gouvernement va placer 6,5 milliards en fonds propres dans des projets innovants, sur les 54 milliards d’euros alloués.

En février M. Bruno Bonnell a expliqué qu’il y avait aujourd’hui un milliard d’euros de capitaux « fléchés en levier avec des moyens européens », le reste étant géré par la banque publique Bpifrance à travers « différents fonds ». Il a ajouté ne pas « encore avoir l’affectation plus précise » entre subventions et avances remboursables, mais indiqué que le secrétariat général à l’investissement (SGPI) allait « beaucoup travailler l’effet de levier », permis par la mobilisation de l’argent public. Il a également rappelé que les quatre opérateurs des appels à projets lancés par le SGPI seront Bpifrance, la Caisse des dépôts, l’Agence nationale pour la recherche (ANR) et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe).

France 2030 : présentation du plan

Pour rappel, France 2030 prévoit des investissements sur les cinq prochaines années dans divers secteurs :

  • 8 milliards d’euros pour l’énergie et la décarbonation de l’économie ;
  • 6 milliards d’euros pour l’électronique et la robotique ;
  • 5 milliards d’euros pour les startups ;
  • 4 milliards d’euros pour les transports ;
  • 3 milliards d’euros pour la santé ;
  • 2 milliards d’euros pour une alimentation durable et traçable ;
  • et 2 milliards d’euros pour la culture, l’espace et les fonds marins.

Documents à télécharger